Accueil » Toute l’actualité » Hormones féminines et sport, trouver l’équilibre grâce à l’entraînement

Hormones féminines et sport, trouver l’équilibre grâce à l’entraînement

  • Santé

Quel rôle les hormones féminines jouent-elles dans l'entraînement et l'activité physique ?

On entend souvent dire que le sport peut avoir une influence positive sur les déséquilibres hormonaux de notre corps, en particulier celui des femmes, à certains moments de la vie.

Les hormones féminines sont les agents de la circulation de notre corps : elles déterminent si, et quand, nous devons nous arrêter ou continuer. Autrement dit, elles dirigent le trafic des signaux chimiques qui régulent tout notre système. En effet, dès que nous bougeons, notre corps commence à émettre des hormones : au moindre mouvement des neurotransmetteurs sont activés. Ces neurotransmetteurs provoquent des réactions différentes et régulent les fonctions les plus variées de notre corps.

 

Que sont les hormones

Les hormones sont les substances régulatrices des messages biochimiques de notre corps.

Considérons-les comme des messagers qui échangent des signaux d'une cellule à une autre. Cette mise en mouvement d'informations (du grec "όρμάω", « mettre en mouvement ») active une réaction au sein de notre corps, une réponse biologique que nous sommes plus ou moins capables de percevoir : du désir sexuel au métabolisme, de l'humeur au sommeil en passant par la fertilité.

Les hormones, en particulier les hormones féminines, portent un message important. C'est pourquoi il est essentiel de les aider à faire leur travail et à maintenir leur équilibre. Comment ? Avec une activité physique constante : ni trop ni trop peu, avec la juste intensité. Pour cela, il est important de se comprendre et de connaître les hormones féminines qui régulent le fonctionnement de notre corps. Explorons ensemble les 5 hormones que toute femme (sportive ou non) devrait connaître.

 

Irisine, l'hormone du sport

Parmi les hormones, l'irisine est celle dite du sport : l'hormone la plus stimulée par l'activité sportive. Comment l'exercice physique affecte-t-il l’irisine ? Sara Gottfried, nutritionniste et auteur de The Hormone Cure et The Hormone Reset Diet, explique que des séances d'exercices d'intensité modérée augmentent les niveaux d'irisine de 12% chez les femmes.

En effet, l'irisine, nommée en l'honneur de la déesse Iris, messagère des dieux, « est produite par le muscle pendant l'exercice et joue un rôle fondamental dans la conversion de la graisse blanche, où sont stockées les ressources énergétiques du corps, en graisse qu’on appelle « bonne » graisse, dont le travail est de produire de la chaleur ». Source : https://magazine.santagostino.it/irisina-sport/

Vous souhaitez produire de « bonnes » graisses et donc de la chaleur pour votre corps ? Attachez vos chaussures et faites de l'exercice, nous dit la science !

 

Œstrogène

Les œstrogènes remplissent les fonctions physiologiques les plus importantes dans le corps de la femme : ils régulent la maturation sexuelle, l'allongement osseux lors de la croissance, les processus cognitifs tels que l'attention et la mémoire, le cycle menstruel, et assurent la fécondation et la grossesse.

Saviez-vous que l'œstrogène dans le corps féminin est produit dans le tissu adipeux ? Oui, les œstrogènes sont responsables de la distribution de la graisse corporelle dans les zones classiques de l'abdomen, des hanches et des fesses. Non, ce ne sont pas des ennemis, les œstrogènes sont nos alliés les plus importants lors des performances sportives aérobies car ils aident notre système musculaire à économiser du glycogène au détriment des acides gras que nous ingérons par les aliments, et qui vont se déposer dans des « zones critiques » agissant alors comme réserves.

Le moyen le plus efficace d'éviter les fluctuations hormonales et de maintenir l'équilibre des taux d'œstrogènes est de surveiller votre poids.

 

Testostérone

La testostérone est généralement une hormone sexuelle masculine qui est également produite, bien qu'en petite quantité, chez les femmes par les ovaires. Elle joue un rôle important dans la croissance musculaire avec de nombreux avantages : la testostérone améliore la masse musculaire, équilibre la relation avec la masse grasse et aide au développement de la capillarisation.

Beaucoup de femmes sont souvent sceptiques quant aux bénéfices d’un entraînement musculaire sur le corps féminin. La première chose qui leur vient à l’esprit est : « je ne veux pas devenir trop musclée », abandonnant alors l'exercice par peur de se regarder dans le miroir et s’y voir hors de proportion ou trop masculine. On vous rassure : un entraînement normal, avec une petite surcharge de poids, n'a jamais transformé aucune femme en bodybuilder … Si c'était le cas, tous les hommes qui s'entraînent seraient de petits Hulks !

 

Cortisol, l'hormone du stress

Le cortisol est souvent appelé « hormone du stress », car sa production augmente dans des conditions de fort stress psycho-physique.

Comment réduire l'hormone du stress ? En partant de l'hypothèse que toutes les conditions stressantes peuvent affecter la sécrétion de cette hormone, la seule solution est d'essayer de faire la chose la plus évidente et la plus difficile à la fois : prévenir ou éviter les situations stressantes. Nous savons que cela peut sembler compliqué, mais avec le temps, un peu de constance et de stratégie (oui, on en a aussi parfois besoin avec soi-même !), on peut aussi atteindre cet objectif.

Contre un excès de cortisol, il semble efficace de pratiquer des exercices de faible intensité, pour éviter ceux de forte intensité qui au contraire le stimulent. Et pas seulement : prendre soin de sa nutrition, de sa respiration, prendre du repos et accorder du temps aux loisirs aide à rééquilibrer nos changements hormonaux physiologiques.

 

Déséquilibres hormonaux chez la femme, quels sont les symptômes à surveiller

Nous comprenons maintenant que les hormones envoient des messages très clairs à nos organes et tissus.

Mais que se passe-t-il s'il y a trop ou trop peu d'hormones féminines en circulation ?

C'est ce qui se passe dans le cas de déséquilibres hormonaux, et les symptômes de cette condition peuvent se manifester de différentes manières, tout aussi clairement. Nous sommes certains que chacune de nous, au moins une fois dans sa vie – et peut-être sans s'en rendre compte – a souffert de déséquilibres hormonaux.

Avez-vous déjà fait l’expérience de règles abondantes, irrégulières ou douloureuses, avez-vous eu de l'acné en dehors de votre période d’adolescence, une augmentation des poils sur votre visage, des bouffées de chaleur ou même une perte de cheveux ? Ceux-ci sont parmi les symptômes courants de déséquilibre hormonal. Mais pas de panique, les Curvettes, il s’agit là simplement des signaux que notre corps nous envoie et auxquels il s’agit de prêter attention pour développer sa conscience. N’hésitez pas à en parler avec votre médecin pour obtenir plus d'informations.

 

Activité physique et équilibre hormonal

Sans notre équilibre hormonal, faire du sport serait plus compliqué, mais surtout le pratiquer ne nous donnerait pas autant de bénéfices. En conclusion, ce que nous vous recommandons, c'est de calibrer votre entraînement à vos capacités réelles, de respecter votre corps et de toujours considérer la complexité hormonale qui vous caractérise.

 

Trouvez votre équilibre avec Curves

L’entraînement Curves conçu pour les femmes est là pour vous aider à trouver le bon équilibre, à connaître votre corps et à vous conseiller sur la routine d'exercice la plus appropriée pour vous et votre objectif, même en ligne depuis votre maison. Suivez le club le plus proche de chez vous sur les réseaux sociaux, pour ne pas manquer leurs entraînements en direct, en vidéo, et tous leurs conseils, jusqu'à ce que nous puissions vous accueillir à bras ouverts dans nos clubs !

Connect to a coach

Share via
Hormones féminines et sport, trouver l’équilibre grâce à l’entraînement