Méditation, pour un cœur en meilleure santé

Meditate website
Par Curves

santé

De nombreuses études ont été réalisées pour déterminer l'impact du style de vie sur la santé cardiaque, en examinant notamment nos habitudes alimentaires et la manière dont nous nourrissons notre corps et notre niveau d'exercice physique et la façon dont nous bougeons. Mais nous comprenons moins bien le rôle du cerveau sur la baisse du risque de maladie cardiaque. L'AHA a donc évalué les conclusions des études qui examinent les effets de différentes pratiques de méditation.

 

Bien que ces études ne soient pas aussi étendues ou ne fassent pas autant autorité que celles qui concernent l'alimentation et l'exercice pour la prévention et la gestion des maladies cardiaques, une revue des recherches sur la méditation à ce jour suggère que la méditation peut avoir des effets bénéfiques sur la baisse du risque de maladie cardio-vasculaire. Associée au fait qu'elle présente un faible risque et qu'elle s'accompagne d'un coût minime, voire nul, la méditation présente de bons arguments en faveur d'une pratique régulière pour accompagner d'autres changements de style de vie largement étudiés.

 

Lorsqu'il s'agit de méditation, la beauté de cette pratique est qu'il n'y a ni bonne ni de mauvaise manière de l'exercer. En fait, il existe une foule de techniques de méditation qui, toutes, sont pratiquées de différentes manières, en groupe ou avec l'aide d'une app sur un mobile multifonction. Vous avez donc maintes possibilités d'explorer et de trouver le type de méditation qui vous convient le mieux.

 

Pour commencer à entretenir un sens plus profond de la conscience de soi et du rapport entre le corps et l'esprit, essayez cette courte méditation sur le thème de l'amour chez vous, dans le cadre de vos habitudes de vie.

 

Du cœur, pour le cœur : exemple de méditation

  • Asseyez-vous confortablement sur une couverture repliée ou un grand coussin. Placez vos mains au centre de votre thorax, et détendez vos bras puis détendez vos épaules. Allongez votre colonne vertébrale en vous tenant droite, et fermez doucement les yeux.
  • Bouche détendue, les lèvres légèrement en contact, respirez naturellement en inspirant et expirant par le nez, et écoutez votre souffle tout en sentant sur vos paumes les battements de votre cœur. Sans exercer de jugement, prenez acte des pensées qui vous traversent l'esprit et les sensations physiques qui les accompagnent.
  • Inspirez à fond par le nez et soufflez de manière audible par la bouche, et répétez cet exercice de dégagement des voies respiratoires deux ou trois fois.
  • Fermez légèrement la bouche et inspirez par le nez. En silence, dans votre esprit, dites les mots « Je suis ».  Lorsque vous expirez par le nez, en silence, dans votre esprit, dites le mot « aimée ».
  • Répétez cette phrase (ou « mantra ») en silence, en la rythmant doucement par vos inspirations et expirations.

 

Consacrez au départ une à deux minutes à cette pratique (remarque : réglez votre montre ou un compte-minute avant de commencer, pour éviter les distractions). Ensuite, consacrez à votre méditation de plus en plus de temps, dans la mesure du possible et de votre confort.

Pour voir ce contenu, vous devez accepter les cookies sur ce site.

Autoriser les cookiesRefuser