L'exercice physique peut-il diminuer le risque de dépression ?

24.04 curves article
Par Curves

santé

Chaque année en France, le trouble de la dépression touche 8% de la population (principalement des femmes), dont la moitié est considérée comme atteinte d’une dépression « grave ». Caractérisée par une tristesse importante, un manque d’intérêt pour toute activité et une fatigue intellectuelle et physique intense, la dépression peut devenir un handicap quotidien pour toutes les femmes qui en souffrent. Avec Curves, découvrez dans quelle mesure le sport peut diminuer le risque de dépression et, lorsqu’elle est déjà en place, en soulager les symptômes.


Amélioration du bien-être et des mécanismes cérébraux

Si le sport a depuis longtemps démontré ses bienfaits dans la lutte contre certaines pathologies telles que le cancer, les maladies cardiovasculaires, le diabète ou encore l’obésité, ces derniers restent encore un peu flous lorsqu’il s’agit de la santé mentale.

Pourtant, il est justement considéré comme l’un des traitements les plus efficaces et sain contre la dépression, l’anxiété et le stress.

L’activité physique agit en effet à deux niveaux distincts :

  • L’amélioration du bien-être

La pratique sportive permet de reconnecter l’esprit et le corps. En prenant conscience de sa force  (à la fois physique et mentale) et de son endurance, on prend confiance en ses capacités et on développe ainsi une meilleure estime de soi.

Le sport permet également de se distraire des idées noires et négatives pour se rapprocher d’un mode de vie plus sain. Ce faisant, on apprend progressivement à prendre soin de soi, de sa santé et de son corps. On se fixe de petits objectifs jour après jour et on se concentre uniquement sur des pensées positives.

Dans ce contexte, prendre du temps pour soi est important. Cela peut passer par la pratique sportive bien sûr, mais aussi par des activités de relaxation telles que la méditation. Par ailleurs, le sport favorise le bien-être grâce à la détente musculaire qui intervient généralement après une séance d’entraînement.

De petites habitudes pouvant s’articuler autour de l’exercice physique et simples à mettre en place au quotidien participent aussi à cet état de bien-être. Le fait, par exemple, de prendre un bain chaud après un effort physique intense ou d’instaurer une routine bien-être dès le réveil.

Passé un certain stade, on peut aussi avoir envie de pratiquer du sport avec des personnes qui partagent les mêmes centres d’intérêt et objectifs. Cela permet de se sentir soutenue, de rester motivée et de maintenir/renforcer un lien social qui, bien souvent, disparait lorsqu’on est atteint de dépression.

  • L’optimisation des mécanismes cérébraux 

C’est un fait : l’activité physique régulière peut diminuer les symptômes de la dépression de façon considérable.

Elle favorise en effet la croissance des neurones en intervenant dans l’activité de l’hippocampe (siège des troubles de l’humeur dans le corps humain). Elle permet à ces dernières de mieux se développer et d’améliorer les connexions qu’elles établissent entre elles.

Le sport stimule également la production par l’organisme de neurotransmetteurs tels que la sérotonine. L’équilibre entre alimentation, exercice, sommeil et humeur dépend - entre autres - de la production de ce produit chimique qui a un impact direct sur l’humeur.

La pratique du sport permet ainsi de réduire les symptômes tant physiologiques que physiques de la dépression comme, par exemple, les effets indésirables des anti-dépresseurs qui sont souvent prescrits lorsque s’est installée la maladie.

 

Une pratique sportive suffisamment intense et encadrée

Pour en ressentir pleinement les effets, l’exercice physique doit être pratiqué en respectant certaines conditions. Une intensité suffisante et une certaine régularité dans les entraînements s’imposent. Les scientifiques s’accordent pour dire qu’il s’agit de faire de l’exercice au minimum 1 heure par semaine.

Dans l’idéal : pratiquer 30 minutes d’entrainement renouvelées 3 fois par semaine comme le propose Curves. Ce rythme permet d’intégrer facilement et sans effort la pratique sportive à son emploi du temps tout en étant suffisamment efficace pour obtenir de vrais résultats. Ainsi, nul besoin de chambouler son quotidien.

Cependant, toute la difficulté réside dans la capacité à se motiver et à maintenir une certaine assiduité. Bien souvent, la dépression est elle-même marquée par un désintérêt pour tout type d’activité.

C’est pourquoi il est important de bien s’entourer et de pratiquer dans un cadre qui permet de maintenir à la fois la motivation, l’envie d’atteindre ses objectifs et surtout, la confiance en ses capacités. 

Être accompagnée par un coach comme c’est le cas dans nos salles de fitness réservées aux femmes garantit un soutien et un appui non négligeable. A la fois dans l’identification d’objectifs raisonnables et réalistes et dans les efforts fournis tout au long des entraînements pour les atteindre voire les dépasser.

Il est primordial de se sentir soutenue et comprise lorsqu’on entame un programme sportif quels que soient la condition physique et/ou psychologique et les objectifs qu’on s’est fixés : perte de poids, gain de force, amélioration de sa forme, etc.

D’autres aspects de la vie quotidienne jouent également un rôle important dans l’amélioration du bien-être et le développement d’une hygiène de vie plus saine. Parmi eux : l’alimentation, le sommeil ou encore l’auto-compassion.

Tous ces facteurs mis bout à bout permettent de renforcer le métabolisme, d’accroître la confiance en soi et de (re)prendre tout simplement goût à la vie !

Parallèlement à l’exercice physique, l’alimentation est l’un des facteurs les plus importants à prendre en compte dans la prévention des troubles dépressifs et de l’anxiété. Des études ont démontré qu’un régime alimentaire à base de fruits et légumes, de « bons » lipides (contenus dans les poissons gras, les graines de lin, les avocats, les oléagineux…) et de fibres (céréales) réduisait le risque de dépression. « Bien dans son corps, bien sa tête » !

 

Découvrez comment Curves peut vous aider à adopter un mode de vie complet sain et équilibré en réservant votre consultation gratuite dès à présent ou en contactant votre club le plus proche.

Pour voir ce contenu, vous devez accepter les cookies sur ce site.

Autoriser les cookiesRefuser